A • Recherches •
III Formes ouvertes 05 [écriture] Notes et pensées, 2020-… [poésie] Prépositions, De l’espace, février 2020 - [poésie] Éclats, De l’âme, février 2020 / 04 [son] Mélodie 01, Mercredi des Cendres, 1 min 36, mars 2020, Saint-Étienne - [son] Déambulation 01, Rhizome, 1 min 46, décembre 2019, Saint-Étienne / 03 [image] Visuels pour Pryapisme (formation musicale de Clermont-Ferrand), 2015-2018 / 02 [interactivité] Essais sur le mouvement, 2011, Chaumont / 01 [image] Carnets et feuilles volantes, 2019-… / II Capture 04 [lecture] Collectes mars 2020, extraits sur l’âme, la beauté et le sens du faire / 03 [photographie] Prises de vue, 2016-2019 / 02 [vidéo]  Motifs, 3 min 47, 2016-2019 / 01 [son] Captures, I Métro Paris, jeu. 02.05.2019 à 12.30, 2 min 51, 2019 - II Violons Montreuil, 17.02.2018 à 20.30, 1 min 46, 2018 / I Méditations
05 [son] méditation 02, Le Grand Bain, 3 min 46, février 2020, Saint-Étienne / 04 [son] méditation 01, Équinoxe, 5 min 28, novembre 2019, Saint-Étienne / 03 [image] image 02, série Ressources, octobre 2019, marqueurs, 458 x 648 mm, Saint-Étienne / 02 [image] image 01, série Ressources, septembre 2019, marqueurs, 458 x 648 mm, Saint-Étienne / 01 [image] Écrans, septembre 2019, marqueurs, 670 x 600 mm, Saint-Étienne
B • Projets •
V Projet Dépouillement 2019 01 [exposition] Dépouillement, exposition Protocole du vivant, juin 2019, Centre d’Art Contemporain Aponia, Villiers-sur-Marne / IV Projet Image, cendres & macules 2018-2019 06 [installation] Stand d’éditions, juillet 2019, Fanzine! Festival, Montreuil / 05 [édition] Dégradés, Paris : 2019. Impression numérique, 148,5 x 210 mm, 8 p. / 04 [exposition] Cendres, juin 2019, atelier l’Insolante, Paris / 03 [édition] Cendres, Paris : 2019. Sérigraphie, 40 ex., 240 x 340 mm, 16 p. / 02 [résidence] Résidence l’Insolante & Fanzine! Festival, avril 2019, atelier l’Insolante, Paris / 01 [résidence] Résidence offset avec M. Duringer (édition Macules, répertoire I. Offset, 210 x 297 mm, modulable de 8 à 28 p. ), Doc! Paris : 2018. / III Projet Image, écrans et résurgences 2018-2019 04 [site web] JG.CH-J, superwebsite! [en ligne]. Disponible sur <http://cargocollective.com/superwebsite> Série Écrans et résurgences, 2018-2019 / 03 [édition] Massifs II, Écrans et résurgences, Paris : 2018 / 02 [édition] Massifs I, Écrans et résurgences, Paris : 2018 / 01 [image] Série Écrans et résurgences, septembre-octobre 2018, techniques numériques, 594 x 841mm, Paris -  [image] Écrans, septembre 2018, techniques mixtes (feutre et graphite), 849 x 603mm, Paris / II Projet Image, peaux et minéralités 2015-2018 / 04 [exposition] Exposition .images, mai 2018, à la galerie Openbach, Paris / 03 [édition] .images 2018, série Peaux et minéralités, Paris : avril 2018. Impression numérique, 210 x 297 mm, 68 p. / 02 [édition] .images 2015, série Peaux et minéralités, Bruxelles : 2015. Impression numérique, 210 x 297 mm, 68 p. / 01 [image] Série Peaux et minéralités, 2015-2018, techniques numériques, 594 x 841mm, Bruxelles / I Projet Improvisation 2011-2012 07 [édition] Improvisation III, édition interactive sur écran, 2012, techniques numériques (interactivité sur le logiciel QuartzComposer), Chaumont / 06 [image] Improvisation I et II, ephemeras post-live, série d’images génératives issues de l’Improvisation audiovisuelle, juin 2012, techniques numériques, 148.5 x 210 mm et 594 x 841mm, Chaumont / 05 [performance] Improvisation audiovisuelle, musique A. Miranda, 4 min, juin 2012, techniques numériques (interactivité et mapping sur les logiciels QuartzComposer et Resolume Arena), 4 min 03, Chaumont / 04 [son] Superposition Modules, essai remix Module 1 (Alva Noto) + Modul8_9 I (Nik Bärtsch), 1 min 43, 2012, Chaumont / 03 [édition-son]  L•s R•v•n•nt•s, d’après Les Revenentes de Georges Perec, essais de mélodies génératives, 1 min 14, 2012, Chaumont / 02 [performance] Recherches autour de l’improvisation, musique A. Miranda, 4 min 40, 2012, Clermont-Ferrand / 01 [édition] Répertoire I, II et III autour d’un vocable de l’imprévu, Chaumont : 2011. Impression numérique, (Répertoire I et II) 148.5 x 210 mm, 112 p. et 106 p., (Répertoire III) 297 x 420 mm

• Conceptions éditoriales • II Éditions 03 [édition] Dépouillement I, Kremlin-Bicêtre : 2019. Impression numérique, 210 x 297 mm, 166 p. / 02 [édition] Improvisation musicale, Chaumont : 2011. Impression numérique, 148.5 x 210 mm, 130 p. / 01 [édition] Montage et récits, Chaumont : 2010. Impression numérique, 148.5 x 210 mm / I Commandes et collaborations 05 [édition] Alain Barret, Le traversant, 2019. Impression numérique, 148.5 x 210 mm, 56 p. / 04 [édition] Les Enfants Disparus, Les Enfants Disparus, Croatan Edition, 2017. Impression numérique, 105 x 148.5 mm, 88 p. / 03 [édition] Jack Tezam, Opération Tonnerre de l’Est, Croatan Edition, 2016. Impression numérique, 210 x 297 mm. 48 p. / 02 [édition] Elliot Sitbon, Yongma Land, Croatan Edition 2015. Impression numérique, 105 x 148.5 mm, 54 p. / 01 [édition] Skubb et Taïeb, Parution Immédiate, Croatan Edition, 2014. Impression numérique, 148.5 x 210 mm, 68 p.





[écriture] Notes et pensées, 2020-…
A•III05



Prépositions, De l’espace,
février 2020








Éclats, De l’âme,
février 2020




Notes 2020 

être à
être en       
être de

avoir en
avoir dans
avoir sans




De toutes les couleurs
Les pétales de mon cœur
Bruissent



Le moirage des tissus,
les veinures des arbres,
les reflets de l’eau


L’odeur de la poussière


Une boite à miettes


L’amour ?
Le chant que mon âme reconnait dans l'autre, d'un langage qui mettrait en moi tout effort de vivre à l'écart, en silence. tait l'effort de l'esprit et du corps et créé un sens absolu à ma vie, d'un même mouvement. tout en moi, est nouvellement remise à la raison de mon cœur. ne faisant de moi qu'un étant traversé, me rendant fragile et puissante. poreuse, sensible et apte à la beauté.
modifie l'espace, et le temps. ouvre. )être à( . tout, suspendu, me laissant pour toujours en attente. vidée de toutes mes certitudes. moi, liquide, n'ayant plus que pour seule résolution, couler dans l'autre. (être en(


On m’appelle rue 
sentier
campagne
le long du canal
le cours de l’eau
ruisselant
ruisseau
chemin de terre battue
jalonné de cailloux
sauter
de galet en galet
rizière
roseaux


Quelques éclats de ciel sur la surface brisée
scintillent
vent taquin


J’aimerais avoir suivi le vent, foulé la sphère mais j’ai conjuré par le mouvement, et j’ai fuit voilà tout. il n’y a pas un cœur à l’aventure, d’abord. le cœur d’ailleurs se tait, trimbalé par le corps. un corps qui répond réaction.


disponibilité :
faire l’espace au présent


j’ai un air en tête,
monochrome


La rue d’à-côté
n’est pas de ma famille,
ne t’aurais-je jamais parcouru?

ne plus reconnaître ton visage
surface
mes yeux glissent
et mon cœur?

je n’ai jamais su mon visage
tout, rien en moi me regarde
patinoire

paroi lisse
liste d’espaces,
de rapports
accrocher des mots
rien à tenir rien ne tient
tout tombe



Un escargot voit.
il voit
la lumière



Un confetti tout seul,
c’est plus qu'une couleur



Là, dans cette librairie,
si ma larme tombe dans ton pli,
je t’emporte



Les couleurs, les lumières, les énergies en éveil, changeantes,
dans les rues, le pouls d'une ville, du cœur des gens


Ressortir ma boite de pastels secs
et souffler sur la poudre



Dans le corps s’imagine des étendues, un horizon,
un espace se créé alors,
vaste et ouvert,
à l'intérieur de soi


je pense, on ne rencontre jamais vraiment qqun
je pense, plus on se rencontre soi, plus on rencontre l'autre



j’attends devant mon écran,
assise devant un étang




j'ai fait rouler ma lèvre inférieure sur le bord de la tasse,
me rappelle à la sensation d'un baiser




maintenant un nuage de lait d’avoine dans la chicorée
je joue




Le vide est sans doute le lieu de l’âme